Qui a cru Kenneth Arnold ?

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Culture scientifique et technique (CST)

Agenda

Nous suivre

PDF
Vous êtes ici :

Qui a cru Kenneth Arnold ?Conférence / Pau

Conférence de Samuel Mauge, chercheur au Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux, à Floirac.

 

Jeudi 17 mars 2022, 14h00

Auditorium de la Centrifugeuse, Maison de l’Étudiant, campus de Pau

 

C’est à partir des années 50 aux États-Unis que commencent les premières observations de phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN). En 1947, au Mont Rainier, Kenneth Arnold, aviateur, observe des demi-cercles volant à grande vitesse dans le ciel. Son témoignage fait le tour des États-Unis. Et dans la décennie qui suit, de nombreuses observations vont être relatées à travers le monde, notamment en 1954, c’est ce qui a été appelé "La vague de 54".

En réaction à ces observations interprétées comme des preuves de vie et de visite extraterrestre, un chercheur du CNES (Centre national d'études spatiales) en France en 1977 crée le GEIPAN (Groupe d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés). Cet organisme officiel analyse et archive ces phénomènes dans le but d’en donner des explications rationnelles.

Aux États-Unis, des organes militaires se sont également spécialisés dans l’analyse de ces événements : la célèbre Zone 51 dans le désert du Nevada suscite beaucoup de fantasmes sur la possibilité que ce soit un lieu d’observation extraterrestre.

D’où viennent ces récits d’observation ? Qui les raconte ? Pourquoi un tel engouement pour ces PAN ? Quelle est la part de croyances ? D’espérance ? Et si tout était un complot d’état ? Et si tout était faux ? Et si tout était vrai ?