Jean Deschamps

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Culture scientifique et technique (CST)
PDF
Vous êtes ici :

Jean Deschamps

Né le 3 juillet 1924, décédé le 21 février 1998.

Hommage à Jean Deschamps

par Claude Laugénie

Publié dans la revue interne de l'UPPA, UPPAgramme, n°10 (1998)

Jean Deschamps, Professeur émérite, Président honoraire de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, nous a quittés le 21 février 1998. Il était l'un des pionniers, l'un des fondateurs de notre université, mais aussi un savant. Il avait placé son immense culture au service d'une quête de la connaissance, sur laquelle il n'avait jamais cessé de s'interroger en homme de science tout au long d'une carrière que ni la retraite ni la maladie n'avaient interrompue.

Résistant à 18 ans, il crée un groupe, qui sera plus tard intégré aux formations régulières du 107e régiment d'infanterie, qui combattit sur le front de Royan en 1944. Après des études de chimie à Bordeaux, il devint chef de travaux, puis fut nommé, à Rabat, maître de conférences. Professeur dès 1961, il devint le doyen de cette Faculté où il a laissé beaucoup d'amis et un souvenir chaleureux.

Rentré en France en 1964 avec ses disciples et les membres de son laboratoire, il devint directeur du collège scientifique universitaire, dont il fera une faculté en 1968. Il en sera le doyen jusqu'à la création de l'université en 1970. De 1971 à 1973, il fut directeur de l'Institut Universitaire de Recherche Scientifique, structure dont il avait souhaité la création, tant il était persuadé que le développement d'une université impliquait la mise en œuvre simultanée d'un dispositif de recherche reconnu nationalement. C'est ainsi qu'il obtint la création d'un laboratoire propre du CNRS, installant ainsi la chimie comme l'une des disciplines fondatrices de la jeune université naissante. Il fut enfin le deuxième Président de l'Université jusqu'en 1976. Bâtisseur, il initie avec les professeurs Moderne et Larribau le chantier de construction de la Faculté de Droit, qui sera terminé en 1977.

Cet itinéraire mériterait déjà reconnaissance et admiration. Il ne s'arrête pourtant pas là. Dégagé de toute responsabilité administrative, Jean Deschamps se lance alors dans une entreprise que l'on dirait, pour d'autres, extravagante. Dans une quête intellectuelle exceptionnelle, le physico-chimiste se fait en effet historien de la pensée scientifique. Il intègre à cette quête les acquisitions déjà effectuées par goût personnel dans d'autres domaines de la connaissance : ceux de la biologie, des sciences sociales, de l'art et de la philosophie ; l'ouverture de l'esprit était naturelle à cet homme universel. Transdisciplinaire avant la mode, il se fait conquérant, à la recherche d'une épistémologie des sciences. Il bâtit un cours public d'histoire des sciences. Il crée, en 1987, le Groupe de Réflexions Transdisciplinaires, le GRT, structure unique en France qui associe à sa démarche non seulement des chercheurs et enseignants de toutes disciplines mais aussi des non-universitaires. Il lance un cycle de conférences et de séminaires que fréquenteront Edgar Morin, Bernard d'Espagnat, Hubert Reeves, Isabelle Stengers, Y. Coppens, René Rémond, Georges Balandier, Jacques Arsac, Jean-Louis Le Moigne. Certains de ses colloques sont publiés. Il crée la revue "Transdisciplines" aujourd'hui publiée aux éditions de l'Harmattan. Il pourchasse dans ses cours les réductionnismes, les dichotomies artificielles, le dogmatisme des pensées linéaires. Il se place "intellectuellement", dit-il, en situation de "complexité", observant la "migration des concepts à travers les disciplines". A l'occasion du XXVe anniversaire de l'Université, il écrit un essai sur la démarche scientifico-technique Savoir et/ou Pouvoir, sorte de prélude théorique à sa monumentale histoire des sciences, dont nous avons heureusement conservé l'enregistrement sur une quarantaine de cassettes.

Au delà de son œuvre pionnière, Jean Deschamps était un maître. Il nous laisse un cheminement, une sorte de "randonnée transversale" comme dit Michel Serres, une trace si intimement liée à l'histoire de cette Université qu'elle en est une des expressions les plus intenses et les plus profondes.

Claude Laugénie

Les conférences de Jean Deschamps

Pas moins de 110 cassettes audio de 60 minutes ont été enregistrées au cours des conférences proposées par Jean Deschamps. Il y traitait aussi bien de questions philosophiques que de progrès techniques, parfois en compagnie d'invités célèbres. Les thèmes abordés sont exemplaires de transdisciplinarité.

L'ensemble de ces cassettes constitue un patrimoine culturel et scientifique unique pour notre université.

Ces cassettes ont été numérisées par le pôle ARTICE. Avec l'aimable autorisation de Mme Deschamps, les conférences de Jean Deschamps sont accessibles en ligne à tous dans la partie médiathèque.

L'amphithéâtre Jean Deschamps

C'est ainsi qu'a été baptisé l'Amphithéâtre H de l'UFR Sciences et Techniques de Pau.

Image d'archive


Congrès à Budapest, ~1960. De gauche à droite : Henry Sauvaître, Max Chaillet, Jean Deschamps.