La place des femmes dans les Sciences, un siècle après Marie Curie

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Culture scientifique et technique (CST)

Agenda

Nous suivre

PDF
Vous êtes ici :

La place des femmes dans les sciences, un siècle après Marie Curie

Interventions en lycées de Sylvie Dagréou.

Il y a 100 ans, Pierre et Marie Curie recevaient le Prix Nobel de Physique, conjointement avec Henri Becquerel, pour leurs travaux sur la radioactivité. Marie Curie fût une pionnière : première femme à obtenir un Doctorat de Physique, à recevoir un Prix Nobel, à enseigner à la Sorbonne... Elle eut aussi à se battre, constamment, pour être reconnue à sa juste valeur.

 Qu'en est-il aujourd’hui, 100 ans plus tard ? Force est de constater qu’'en France, seulement un chercheur sur trois est une femme, avec des disciplines scientifiques où la féminisation n’atteint pas 15%. Pourquoi une telle disparité ? Bien sûr, l'’égalité hommes-femmes est, dans bien des domaines, loin d’'être atteinte, et le monde de la recherche ne fait pas exception. Les causes de ce déséquilibre sont, peut-être, d'’ordre culturel... En cherchant à analyser ces causes, on est amené à s'’interroger sur les motivations qui conduisent à choisir le métier de chercheur, sur la place de l'’individu dans le monde de la recherche, sur les relations entre science et société...

 

Sylvie Dagréou est maître de conférences à l'UPPA au Laboratoire de physico-chimie des polymères,  présidente deLacq Odysséeet vice-présidente de la SFP Aquitaine.


Dans le cadre de l'Année Mondiale de la Physique, en collaboration avec Lacq Odyssée.